Aïd el Kébir

Quelques mots sur ce qu’est l’Aïd el Kébir

La fête du sacrifice est la fête la plus importante de l’islam et a lieu le dernier mois du calendrier musulman, cette fête est connue sous de nombreux autres noms dépendant des origines des communautés musulmanes : Aïd el Kébir, Aīd al-Kabīr, Aïd al-Adha chez les arabophones, Tabaski dans certains pays d’Afrique et en Afrique du nord le Tafaska, en Turquie le Kurban Bayramı et dans les balkans Kurban Bajram.

A l’issu de la prière, les croyants qui le peuvent, à l’origine égorgent leur agneau (ou vache ou chèvre), mais en France demandent à un sacrificateur reconnu par la religion de l’égorger au nom d’Allah, avec la tête tournée vers La Mecque.

C’est une fête qui se fait en famille, entre amis et où le partage est essentiel, en les voyant ou en se rendant chez eux, on prononce la phrase : « Aïdoukoum moubârak, taqabballa Allahou minna wa minkoum » ou « Que votre Aïd soit jour de bénédiction, qu’Allah agrée nos oeuvres et les vôtres ! »

La fête du sacrifice, qui dure 4 jours marque la fin du hajj, c’est à dire le pèlerinage vers la Mecque (5ème pilier de l’islam).